QUI SONT DONC LES PEINTRES

DE ROSSILLON

ET QU'EST CE QUI LES ATTIRAIT

A ROSSILLON ET DANS LE BUGEY ?


 


On peut distinguer plusieurs catégories de peintres qui ont peint dans le Bugey depuis le XIXème siècle.

Tout d'abord, il y a les peintres locaux qui vivent ici, qui peignent leur environnement
et qui réussiront plus ou moins dans leur art.
C'est le cas de Emilie Humbert-Soulary (Marie Emilie Joséphine) 1856-1942
fille "spirituelle" de Joséphin Soulary qui passa une partie de sa vie  à Rossillon et bien sûr de Henri Bidauld.



Service en porcelaine peint par Emilie Humbert-Soulary - Collection familiale privée.

Ensuite il y a les peintres qui séjournent régulièrement
dans le Bugey soit par attirance, soit par relations familiales ou autres
comme Adolphe Appian et François Louis Français



Enfin il y a tous les autres peintres, parfois
plus aisés en tout cas plus mobiles, de renommée aussi, qui, séduits par la beauté du Bugey décident de consigner en image ce qui les a impressionné.
On peut ainsi citer entre autres des peintres de renommée internationale comme Paul Désiré Trouillebert, suiveur de Corot ou encore Alexandre René Véron.




De nombreux écrivains célèbres ou influents ont investi aussi le Bugey.
Ils ne faut pas oublier qu'au XIXème ces grands écrivains parcouraient les salons importants de peinture tels que Paris ou Lyon et s'en avisaient les commentateurs faisant ou défaisant les réputations et propulsant ainsi certains peintres vers la célébrité.

(Voir à ce sujet sur ce lien de la Bibliothèque de Lyon

http://collections.bm-lyon.fr/PER00318082/PAGE1_PDF
la critique que fait le critique-journaliste "Lucien" de Louis Appian le fils du célèbre Adolphe Appian dans les années 1885)

C'est le cas entre autres de Balzac  de Baudelaire, de Georges Sand ou de Théophile Gautier ** qui fut même
président de la Société Nationale des Beaux Arts en 1862, celle des peintres prestigieux de l'époque
et celle la même qui décernait les prix aux peintres .
On sait que si le premier,Balzac, adorait le Bugey, le second, Baudelaire, en revanche
le détestait.

** dans le document présenté Théophile Gautier fait l'éloge funèbre en 1842 de Charles De La Berge qui vient de mourir très jeune à l'age de 35 ans.
Ce grand ami  influent de Théodore Rousseau et même Charles Daubigny a réalisé en 1839 le tableau "Coucher de Soleil à Virieu le Grand" qui est au musée du Louvre et que Gautier avait étudié et décrit auparavant.
On découvre dans ce document que Charles De La Berge a réalisé un autre tableau  dans la région
à Virieu  intitulé: La Forêt près de Virieu.
Source:Site de l'Observatoire de la Vie Littéraire 

lien image vers :

Coucher de Soleil à Virieu le Grand - Charles De La Berge - Musée du Louvre



Joséphin Soulary (1815-1886), poète et dessinateur aquarelliste lyonnais d'origine
s'était installé une partie de l'année à La Burbanche où il devait certainement beaucoup recevoir.
Ses poèmes qui étaient plutôt souvent de belles descriptions poétiques incitaient ses lecteurs à venir découvrir les lieux qu'il "chantait". Georges Sand qui a fait une fameuse description
de sa venue en Bugey, a même fait la préface d'un de ses ouvrages.
(tome II des "OEUVRES POETIQUES" de Josephin Soulary en 3 volumes)




CPA début 20ème



Et plus tard...


On peut noter que cet attrait pour le Bugey des peintres a perduré  au XXéme siécle puisque
Gertrude Stein grande écrivain et mécène, séduite par le Bugey et aussi par sa gastronomie,
(c'est quand même la patrie de Brillat Savarin!),
attira en s'installant de 1924 à 1944, l'été
à Belley-Billignin ou pour l'année à Culoz pendant la guerre,
de grands peintres comme Pablo Picasso,
Francis Picabia ou Henri Matisse.
Sans oublier  Andre Breton, Cecil Beaton,  Francis Rose, Pavel Tchelitchew,

Roberto Matta ou Yves Tanguy parmi d'autres peintres, principalement surréalistes
mais aussi des sculpteurs ou aquarellistes comme Jo Davidson * qui fréquentaient ses salons.

(étude : Gertrude Stein, le Bugey, la guerre par Dominique Saint Pierre).
   On sait que Matisse et Picabia ont peint
à Belley précisemment, juste avant guerre.

Balthus a passé également 2 années (1940 à 1942) à Champrovent
tout près de Yenne dans le Bugey Savoyard
(étude de Mr André Sarra-Bournet pour la Revue Le BUGEY n° 94 - 2007)
.

+++++++



Francis Picabia - Portrait de Gertrude Stein **
(bien que ce portrait ait été réalisé de mémoire le paysage du fond fait penser à celui de Béon / Culoz où elle séjourna)
cette représentation est extraite de l'excellent ouvrage de
Madame Hughette Sarra Bournet:
Andert et Condon, recherches historiques et témoignages

avec son aimable autorisation.

* et ** original à:

 © Yale Collection of American Literature, Beinecke Rare Book and Manuscript Library, Yale University ADAGP



Pablo Picasso - Portait de Gertrude Stein  (1905/1906)
@ Metropolitan Museum of Art  (MOMA) New York


Ces 2 dernières peintures sont extraites du livre:
"Gertrude Stein et le Bugey 1924-1944"


Edité en Avril 2012 par le:
Conseil Général de l'Ain
Conservation départementale des Musées de l'Ain

34, rue général Delestraint
01000-Bourg en Bresse
tél. +33(0)4 74 32 10 60





en construction

 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement